Carré Rouge

Accueil > Dossiers thématiques > Au Japon, " L’électricien déteste faire la lunière" (lu dans le Canard (...)

Au Japon, " L’électricien déteste faire la lunière" (lu dans le Canard enchaîné du 16 mars 2011)

lundi 21 mars 2011

"Les Japonais peuvent avoir toute confiance dans les informations fournies par Tepco (Tokio Electric Power) sur l’état de la centrale de Fukushima. Le premier producteur privé d’électricité, qui alimente un tiers de la population japonaise, l’a déjà prouvé. En 2002, son président et quatre cadres avaient dû démissionner pour avoir falsifié 29 rapports remis aux autorités de tutelle entre 1980 et 1990. Parmi leurs petites cachotteries, l’apparition de fissures et de corrosion sur les enveloppes des réacteurs. En 2006, Tepco est de nouveau pris la main dans le pot d’uranium : les températures de l’eau de refroidissement des centrales ont été falsifiées. En 2007, après un tremblement de terre à 16 km de la plus grande centrale du monde, le groupe doit revoir à la hausse les chiffres qu’il a fournis sur la fuites radioactives. Un tsunami de mensonges..."