Qui somme-nous? | Contacts | S'abonner à la revue | S'abooner à la newsletter du site | Plan du site

Révolte populaire de masse en Grèce et mouvement des places

Depuis le 25 mai, les « indignés » grecs, à la manière des « indignados » espagnols ont transformé la Place Syntagma, place centrale d’Athènes (et qui, de plus, jouxte l’Assemblée nationale) en vaste agora de protestation et de discussion. Des assemblées s’y tiennent quotidiennement. Des initiatives de même nature se sont multipliées un peu partout dans le pays.

Aujourd’hui mercredi 15 juin, l’Assemblée de Syntagma a appelé à l’encerclement du Parlement par une chaîne humaine et apporte son soutien à la grève générale appelée par les syndicats, afin d’empêcher le vote de la nouvelle cure d’austérité dit « Plan à moyen terme »

Nous relayons ci-dessous deux textes qui nous semblent éclairer le contenu des événements en cours en Grèce.

Le premier (Révolte populaire de masse en grèce) , écrit le 8 juin par Yorgos Mitralias (principal animateur du Comité grec contre la dette) est paru sur le site du Comité pour l’Annulation de la Dette dans le Tiers Monde (http://www.cadtm.org/Revolte-popula...) Il se conclut ainsi : « Notre conclusion ne peut être que très provisoire : indépendamment de la suite des événements, qui s’annoncent déjà cataclysmiques, le mouvement actuel des Indignés grecs aura marqué un tournant dans l’histoire du pays. Désormais tout est possible et rien ne sera plus comme avant… »

Le second (Le Haut et le Bas Syntagma) est la traduction d’un article paru le 5 juin dans le quotidien Eleftherotypia,(à peu près l’équivalent du journal français Libération), décrit la vie des Assemblées au cours de la seconde semaine de la vague de protestation sur les places.

 
A propos de Carré Rouge
A quelques encablures du XXIe siècle, le système fondé sur la propriété privée des moyens de production et l’Etat bourgeois menace l’humanité entière de barbarie. La mondialisation-globalisation de la production et des échanges, la financiarisation des investissements, l’âpreté de la concurrence (...)
En savoir plus »