Qui somme-nous? | Contacts | S'abonner à la revue | S'abooner à la newsletter du site | Plan du site

Discours de la présidente du Parlement grec, Zoe Konstantopoulou, à la session inaugurale de la Commission de vérité de la dette publique

Messieurs et Mesdames, nous vous remercions de votre présence à l’événement d’aujourd’hui qui est d’importance historique et marque le début du remboursement d’une vraie dette [1] : celle de dire la vérité et de rendre des comptes au peuple et a la société grecque sur comment a-t-elle été créée et gonflée, la dette qui est suspendue au-dessus des têtes des citoyens et des jeunes générations. La dette publique qui est utilisée comme instrument de chantage et (...)

En savoir plus »

Syriza : « Un grain de sable dans l’engrenage »

Eric Toussaint • Spécialiste des dettes publiques, l’ancien conseiller économique de gouvernements progressistes sud-américains analyse pour « Le Courrier » les débuts de Syriza à la tête de l’État grec. Eric Toussaint a les traits tirés par une semaine éprouvante. L’esprit demeure pourtant clair et l’enthousiasme intact : la victoire de Syriza aux législatives grecques a ouvert une de ces parenthèses où l’Histoire s’accélère et s’écrit (...)

En savoir plus »

Questions sur la dette grecque

La dette a servi de prétexte dans tous les pays européens pour mener des politiques d’austérité drastiques qui ont amené l’Europe au bord de la déflation et qui ont eu des conséquences sociales dramatiques. La dette grecque est aujourd’hui au cœur de l’affrontement entre le nouveau gouvernement du pays et les institutions européennes. 1) D’ou vient-elle ? Quadruplant pendant la dictature des colonels entre 1967 et 1974, elle a continué à croître par la (...)

En savoir plus »

Journal de notre bord - Lettre n° 163

Dans une situation qui est à la fois dramatique, tendue, confuse et peut-être porteuse d’espoir, il n’est pas facile de réfléchir de façon claire et nuancée, sans être dominé totalement par ses émotions, les approches réductrices et le déluge du formatage médiatique. Nous avons d’autant plus besoin de lire, d’étudier les problèmes, d’échanger, de discuter et tout d’abord de nous écouter mutuellement. Puisque la liberté d’expression nous est (...)

En savoir plus »

Journal de notre bord. Lettre 162 (le 4 décembre)

Les économistes qui se positionnent comme de valeureux fantassins intellectuels du capitalisme prédisent que l’Afrique va connaître une croissance extraordinaire au cours de ce siècle. Il n’est pas douteux qu’il y a encore sur ce continent bien des terres à accaparer pour l’agrobusiness, beaucoup de ressources à piller et de main d’oeuvre à exploiter à outrance. Les chiffres seront flatteurs et les réalités humaines et écologiques plus catastrophiques que (...)

En savoir plus »

Journal de notre bord. Lettre 161 (le 2 novembre 2014)

Et maintenant tout le monde peut voir que ce gouvernement a du sang sur les mains, celui d’un jeune écologiste de 21 ans. Sa mort est emblématique. Rémi Fraisse a perdu la vie parce qu’il était un amoureux de la nature. Disons plutôt de ce qu’il reste de la nature, après plusieurs décennies de passage en force, ou en douce, d’une foule d’implantations inutiles, nuisibles ou dangereusement surabondantes, mais hautement profitables à certains : extension de (...)

En savoir plus »

Israël a-t-il perdu la guerre ? Entretien avec l’historien israélien Shlomo Sand

Shlomo Sand, historien renommé, est l’un des rares intellectuels israéliens – y compris à gauche – à condamner le pilonnage de Gaza. Il rêve d’une république israélienne ouverte sur le monde arabe. Il est une des figures (...)

Journal de notre bord. Lettre 159 (le 7 juillet 2014)

Les gouvernants et riches profiteurs de l’économie mondiale veulent que nous soyons aigris et démoralisés. Ils en rajoutent dans l’arrogance. Ils déploient tout un arsenal de mesures politiques et antisociales qui conduisent au (...)
 
 

A propos de Carré Rouge
A quelques encablures du XXIe siècle, le système fondé sur la propriété privée des moyens de production et l’Etat bourgeois menace l’humanité entière de barbarie. La mondialisation-globalisation de la production et des échanges, la financiarisation des investissements, (...)
En savoir plus »
Thèmes